Catalogue Mikanda

Cliquez sur l’image pour interroger notre catalogue.

Les ressources documentaires en ligne facilitent l’accès et le désenclavement des bibliothèques, centres de documentation et autres fonds privés des professeurs d’universités et personnalités du pays.

Si ces ressources existent, veuillez nous les communiquer en commentant ce texte. Autrement, recourez à l’expertise de notre Brigade Mobile Mikanda (#bMM) pour vous aider à informatiser, désenclaver et promouvoir votre fonds documentaire.

Car c’est bien connu, un livre mal classé est un livre perdu ! Notre #bMM intervient où que vous soyez, à travers toute la RDC, avec ou sans internet, avec ou sans électricité. Et la collecte se retrouve immédiatement sur notre katalog.mikanda

Le Coordinateur

5 réflexions sur « Catalogue Mikanda »

  1. Je suis très impressionnée par la qualité du site du réseau Mikanda. Il allie clarté et précision. Il sera une aide précieuse pour le réseau des bibliothèques en RDC.
    Ezali mosala malamu mingi.

    Françoise Salamand-Parker
    Conservateur honoraire des bibliothèques
    France

  2. [FRANCOPHONIE]
    Bonjour, Réserau Mikanda RDC.

    Je vous fais une suggestion d’achats et vous propose de la lecture.

    J’attire en effet votre attention sur le fait que je viens de publier 5 livres – dont vous retrouvez un résumé plus bas – chez les Éditions L’Escargot bleu (www.editionsescargotbleu.com). Je fais de mon mieux pour en faire la promotion. On peut recevoir ces livres en les commandant sur le site des Éd. L’Escargot bleu. En vous procurant un de ces livres, vous encouragerez un auteur du Québec et la littérature québécoise. Merci beaucoup, Noël Laflamme

    Noël Laflamme, 400, rue de Rigaud, App. 410, Montréal, H2L 4S9 => laflammenoel@gmail.com

    Noël Laflamme vient de publier 5 livres chez les Éd. L’Escargot bleu (www.editionsescargotbleu.com). L’auteur, originaire de Saint-Adrien-d’Irlande (Appalaches québécoises), habite Montréal depuis 1980. Chacun de ces romans a été écrit dans une contrée différente à la faveur d’un voyage d’écriture; l’essai, lui, a été écrit dans la métropole québécoise.

    Cinquième d’une famille de treize enfants, Noël Laflamme naît le 28 septembre 1950. De 1970 à 1973, avec le groupe ENCUENTRO il fait une tournée musicale au Québec, puis séjourne au Honduras. Entre 1975 et 1996, il enseigne le français en Louisiane, en Ontario, puis à Montréal. Il écrit des nouvelles, de la poésie, des essais et des romans pendant ses voyages sur divers continents. Il est bénévole dans un Centre d’écoute montréalais de 2002 à 2007. Parallèlement à son métier d’écrivain, il corrige des textes d’étudiants universitaires. Il est diplômé de l’Université Laval et de l’Uqam.

    Résumé des cinq livres

    Par qui nous nous anglicisons (essai)
    Dans cet essai, l’auteur dresse un état de la situation de la langue parlée et écrite au Québec en prenant pour échantillon de base les paroles d’animateurs et d’animatrices de la radio de Radio-Canada, d’une part, et d’autre part celles de journalistes de trois journaux montréalais : le 24H, Métro Montréal et Le Journal de Montréal. Il présente dans leur contexte les anglicismes et les impropriétés qu’il a notés en en proposant une formulation correcte. L’ouvrage, accompagné d’index détaillés, peut servir d’outil pédagogique.

    L’Île qui ensorcela L’Écrivain (roman)
    L’Écrivain s’installe pour quelques mois dans une île des Antilles. En plus d’y écrire un roman, il a prévu faire une excursion dans une forêt tropicale de l’île. Il se passe d’étranges choses dans son vieil hôtel. Lors de son excursion, il tombe malade et est la proie de délires. Une fois guéri, il retourne à son hôtel dans la capitale où il fait la rencontre d’une touriste compatriote. Ils sont pris en otage par des pirates, puis lui devient prisonnier de mafieux qui le gardent claustré dedans une salle du quatrième étage de son propre hôtel, et où il fait une troublante découverte…

    Poignard rebelle (roman)
    Une petite famille d’Africains entreprend de traverser la Méditerranée en même temps que d’autres migrants économiques dans l’espoir de se refaire une vie meilleure en Europe. Au milieu de la Méditerranée, des pirates attaquent leur embarcation et s’emparent du peu d’argent qui leur restait. Parmi les passagers tués, il y a le père, la mère et le frère d’Agnelo. Dans l’île de Malte, Agnelo est adopté par un couple maltais. Plus tard, parce qu’il s’est promis de ne pas laisser impunis ceux qui ont massacré sa famille, il crée une agence de détectives.

    Du sang dans le cosmos (roman)
    Un vieillard installé à Montréal se remémore son lointain séjour en Afrique du Nord. Il avait eu l’idée de recourir à un expédient pour parvenir à ses fins en faisant appel à un individu au passé louche, dont il lui faut maintenant se débarrasser. Il retrace les événements de la tragique fin de son séjour là-bas en compulsant les vieux cahiers de son journal de voyage. Ce vieil homme, féru de cosmologie, confond ses souvenirs avec les péripéties de l’évolution du monde, de la formation du système solaire, de la planète Terre, comparant les innumérables étoiles du ciel aux innombrables cellules de son propre cerveau débilité par l’âge.

    La Haine en partage (roman)
    Quand cette femme plutôt vieille émerge de son sommeil, elle se demande si elle est bien dans sa chambre, mais surtout ce qui a pu causer cette affreuse douleur qu’elle ressent à l’une de ses jambes. Elle sent bientôt une présence dans la pièce, et devine de qui il s’agit. Un dialogue délétère, plein d’animosité se tient bientôt entre elle et l’intruse, alors qu’elles évoquent leur troublant passé commun. Cette série dialoguée alterne avec une autre série de dialogues, cette fois entre un homme assez jeune et une vieille femme qui habite dans un Centre d’accueil luxueux. Petit à petit, ce dialogue tout ensemble devient venimeux et permet d’imaginer comment a pu se terminer le duel enfiellé entre les deux premières femmes échangeant des vues sur leur passé douloureux.

Répondre à Jérôme Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *