INADES: L’épargne tontine

L’institut AFRICAIN pour le Développement Economique et Social, INADES en sigle, a été fondé à Abidjan en 1962 par une équipe des Pères jésuites français à la demande des évêques d’Afrique de l’ouest.

L’inades formation Congo offre des services, entre autre la structuration et l’accompagnement des institutions de micro finance à la base (fondev).

Fonsdev est un fond de solidarité pour le développement, né dans le cadre de l’autopromotion.

Les paysans et paysannes, après récolte et vent ne savaient quoi faire avec leur argent, d’où la naissance d’un fonsdev qui apporte la culture de l’épargne et de crédit, autrement dit banque de proximité créée par le fond des paysans et paysannes eux-memes en vu de resoudre les problèmes quotidiens.

la collecte de fond pour un fonsdev nécessite des stratgies et l’une que nous prenons en compte ici est : » L’épargne tontine »

L’épargne tontine est une forme de collecte de l’épargne et de distribution de petits crédits auprès d’une population cible qu’on appelle autrement le phénomène bwakisa carte. la clientèle de l’épargne tontine est constituée par l’ensemble des acteurs économiques évoluant dans le secteur informel(vendeuse de pains,beignets, artisans, petits étalages…) la souscription à la tontine est volontaire, le montant peut aller de 100fc à 10.000 fc.

la tontine a deux volets:

a) volet épargne: la population acquiert la culture de l’épargne

b)volet crédit: les cotisations mensuelles faites par un client, lui permet d’ouvrir un compte au fonsdev pour que le crédit lui soit accordé.

La collecte de l’épargne tontine est journalière ,elle se fait par des promotrices ou collectrices qui sont rémunérées moyennant les récettes réalisées pendant le mois. L a prémière mise est pour le fonctionnement du fonsdev.

Ce produit a comme avantages:

* pour le fonsdev:

– la croissance de l’effectif de membre

– la mobilisation de la petite épargne qui constitue une source de financement importante pour les activités de crédit du fonsdev,

Pour la promotrice: – création et la sécurité de son emploi, – le revenu garanti en fonction de ses résultats, – opportunité de développement personnel, – rapidité de promotion dans le service.

Pour le bénéficiaire:

– la constitution progressive et facile de l’épargne,

– la possibilité d’acquérir une culture de compte,

– l’accès facile au crédit

– la facilité de remboursement de crédit…

Les difficultés rencontrées pour la mise en place du produit tontine:

* les opérations se font en déhors des locaux de l’IMF(fonsdev)

* la présence des concurrents

* les faux billtes

* la gestion efficace des souscripteurs sans compte…

L’avenir du fonsdev dépendera de sa capacité à répondre aux problèmes des paysans et paysannes pour parler comme INADES d’ici 20ans.

SYLVIE KALANGA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *